expatries.jpg

Qui sont ces Français qui s’expatrient ?

20 octobre 2020 Par Yves Morin Non

L’expatriation est un fait qui s’observe de plus en plus chez les Français. Étonnées par cette décision volontaire de quitter son pays afin de s’installer ailleurs, les autorités ont décidé de faire des études sur ce constat. Même si les données disponibles ne sont pas suffisantes à cause de l’inexistence de certains Français dans les références administratives, elles sont quand même arrivées à découvrir le profil des populations françaises qui s’expatrient le plus.

Les expatriés selon leur profil sociodémographique

Avant d’aborder le profil sociodémographique des expatriés, attardons-nous un peu sur la signification du concept même en question. Dans les faits, on dira qu’une personne s’est expatriée quand elle aura décidé de partir en exil elle-même de son plein gré.

Cependant, la définition même de l’expatriation ne réside pas uniquement dans le fait de s’exiler volontairement, mais aussi dans le statut, celui « d’expatrié ». Dans ce cas, on fait surtout référence à un salarié qui, pour des raisons professionnelles, a pris la décision de s’installer dans un autre pays autre que le sien pour y travailler.

Pour définir l’expatrié, il faut donc prendre en compte non l’histoire personnelle et sociale de l’intéressé, mais plutôt sa trajectoire professionnelle. Autrement dit, il n’existe pas un seul profil qui choisit l’expatriation, car ils sont divers et variés. Pour tout résumer, on dira qu’il s’agit d’une réalité hétérogène et donc plurielle qui ne distingue personne, mais qui offre quand même la possibilité d’extraire quelques tendances.

expatries-profil.jpg

Le sexe des expatriés

Lorsque l’on parle d’expatriation, les femmes sont légèrement plus nombreuses que les hommes. Cependant, l’écart n’est pas si élevé pour que l’on considère que la majorité des expatriés sont des femmes. La différence est, en réalité, très faible et est pratiquement identique à la représentativité des femmes en France.

Si on allait prendre en compte les résultats obtenus, on n’obtiendrait pas de bonnes conclusions. Pour cela, les statisticiens ont décidé d’élargir les recherches et de se focaliser désormais sur les tranches d’âges et la zone d’expatriation des femmes.

Pour cette nouvelle analyse, les résultats sont bien meilleurs. En effet, entre 18 et 40 ans, on remarque que les femmes sont celles qui s’expatrient le plus vers d’autres pays. Cependant, au-dessus de 40 ans, c’est totalement l’opposé qui s’observe. Ce sont plutôt les hommes qui décident de s’exiler volontairement en direction d’autres nations.

Par ailleurs, il convient de préciser également que la majorité des femmes qui s’expatrient se déplacent pour des pays membres de l’Union européenne et l’Asie Océane.

La situation professionnelle des expatriés et leur âge

Pour avoir une idée des Français qui s’expatrient, il convient également d’étudier leur situation professionnelle ainsi que leur âge. D’après les données statistiques sur l’expatriation, ceux qui s’exilent ont entre 26 et 60 ans.

Selon ces mêmes données, on peut remarquer que près des 8 sur 10 des expatriés français gagnent déjà leur vie en travaillant. Un constat qui explique alors que près de 80 % de la population exilée volontairement se sont déjà offert une source de revenus et une vie stable.

Une fois expatriés, ces travailleurs bénéficient souvent de statuts professionnels tels que :

  • Cadre d’entreprise ou de la fonction publique ;
  • Employé de la fonction publique ;
  • Profession libérale ;
  • Chef d’entreprise.

Du côté des femmes, il faut préciser que le constat diffère complètement. En effet, si elles sont, dans une moindre mesure, plus nombreuses à s’expatrier, les données prouvent qu’elles ne sont pas obligatoirement actives.

Si les femmes sont souvent appelées à s’exiler, c’est surtout dans le but de suivre leur conjoint. Dans le même temps, on en retrouve d’autres qui s’efforcent à être actives, même si elles ont dû s’expatrier pour accompagner leur amoureux.